ÉTRANGERS… Projections-débat avec Marcel TRILLAT

Le Comptoir de Ressources et d’Implications Citoyennes CRIC
et Ne pas plier en partenariat avec

web affich Marcel-trillatokl’Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne Attac,
le Collectif Ivryen de Vigilance Contre le Racisme et pour l’aide aux sans- papiers CIVCR,

la Ligue des droits de l’homme LDH,
le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples MRAP,
vous invitent aux soirées-débats

cliquer pour charger l’invitation

9 OCTOBRE 2015 à 19h
DES ÉTRANGERS DANS LA VILLE – 2012
en présence de Marcel Trillat, réalisateur,
et Odile Ghermani,
responsable du groupe « Étrangers, immigrés » de la LDH

43 ans après le film Étranges étrangers, Marcel Trillat reprend la caméra et retourne à la rencontre des étranges, étrangers d’aujourd’hui. Avec la volonté de poser une simple question : Ces Étrangers dans la ville, toujours aussi indispensables, sont-ils accueillis plus dignement par la société française en plein XXIe siècle ? Ils sont venus de tous les horizons de la planète en prenant tous les risques. Ils n’ont qu’un objectif : obtenir à tout prix la carte de séjour.
   Ce film montre quelques-uns et quelques-unes de ces rescapé(e)s de toutes les misères du monde dans tous les lieux où leur espoir d’une vie meilleure est mis à la rude épreuve des réglementations administratives. Demandeurs d’asile tentant de convaincre des fonctionnaires parfois incrédules, parfois bienveillants mais eux-mêmes toujours corsetés par les règles très strictes qui leur sont imposées, travailleurs sans papiers mais payant leurs impôts, innocents privés de liberté dans les centres de rétention et policiers chargés de veiller sur eux, tous sont pris au piège de logiques que personne ne semble plus comprendre.

14 OCTOBRE 2015 à 19h
ÉTRANGES ÉTRANGERS – 1969
en présence du réalisateur

La nuit de la Saint-Sylvestre 1969, six travailleurs africains mouraient asphyxiés dans un taudis surpeuplé loué par un marchand de sommeil à Saint-Denis. C’est pour leur rendre hommage que Marcel Trillat et Frédéric Variot réalisent un film sur la condition des travailleurs étrangers. Un film marginal, sur un peuple en marge de la société française : Portugais fuyant le fascisme et la misère, Algériens, Africains contraints aux travaux les plus durs et à s’entasser dans les bidonvilles, les cités de transit, les foyers indignes ou les caves de Seine-Saint-Denis. Des prolétaires fantômes pourtant indispensables à l’économie française.

Maison de la Citoyenneté 25 rue J.-J. Rousseau 94200 IVRY 
M° Mairie d’Ivry – RER C Ivry-s/Seine – Bus 325, 125, 180, 323 – Vélib : Quais d’Ivry
19h Accueil apéritif – 19h30 Projection – 20h30 Débat suivi d’une collation bio-végétarienne
Libre participation aux frais pour la soirée
Contact : 06 84 34 47 08 – assocric@gmail.com

web affich Marcel-trillatok

Samedi 30 novembre Soirée autour de Fukushima

Maison de la Citoyenneté 25 rue Jean-Jacques Rousseau
Un partenariat CRIC / Attac Ivry-Charenton

Soirée Fukushima 30-11-2013

Télécharger et faire passer le pdf : Soirée Fukushima

Terre souillée : paysans à Fukushima,
film de Marie-Monique Robin    (2012)

Partir ou rester ? Les paysans ne savent plus
comment assumer leur mission séculaire.

« Terre souillée », réalisé en 2012, s’attache à l’histoire de trois familles paysannes de Nihonmatsu, une ville de 60 000 habitants située à trente kilomètres de la zone interdite. Tous pratiquent l’agriculture biologique depuis plus de trente ans.
Qu’ils décident de partir ou de rester, par choix ou par obligation, le reportage dessine le désespoir des paysans de Fukushima, dont la terre sacrée a été définitivement « souillée ».
Mais le documentaire se termine par une note d’espoir, celle des jeunes agriculteurs de Fukushima qui rêvent de reconstruire “le lien entre producteurs et consommateurs”.

Marie-Monique Robin
Journaliste d’investigation, réalisatrice de nombreux films documentaires, parmi lesquels “Le monde selon Monsanto”, “Notre poison quotidien”, “Les moissons du futur”, “Les déportés du libre échange”…, elle travaille actuellement à la réalisation de “Sacrée croissance !”, documentaire retraçant l’histoire de ce « dogme » et montrant des alternatives sur le terrain qui dessinent un autre mode de pensée et d’agir ensemble.

Kolin Kobayashi

Né à Tokyo en 1949, Kolin Kobayashi vit et travaille en région parisienne depuis 1970. Journaliste indépendant, écrivain et vidéaste, il est secrétaire général de « Echo-Echanges ONG France-Japon » (association loi 1901), conseiller de la Greencoop – coopérative de consommateurs au Japon (depuis 2001) -, et collaborateur de la revue de photojournalisme « Days Japan », depuis 2005.
Connu et reconnu comme spécialiste de la situation de Fukushima Daiichi et de son contexte politique et social, il intervient régulièrement dans de nombreux colloques et rencontres sur ce sujet, en France comme à l’étranger.
Il travaille de manière plus générale sur plusieurs questions liées à la citoyenneté, aux droits humains fondamentaux et à la démocratie.

http://echoechanges-echoechanges.blogspot.com/
http://www.greencoop.or.jp/  –  http://www.daysjapan.net/e/

Maison de la Citoyenneté 25 rue J.-J. Rousseau 94200 IVRY
M° Mairie d’Ivry – RER C Ivry-s/Seine – Bus 325, 125, 180, 323 – Vélib : Quais d’Ivry
19h Accueil apéritif – 19h30 Projection – 20h Intervention – 20h30 Débat puis Collation
Libre participation aux frais pour la soirée
Contact : 06 84 34 47 08 – lecric.wordpress.com – http://www.france.attac.org/ 

Dans l’espoir d’être traitées enfin “D’égal à égales”

Jeudi 15 mars à partir de 19h30

Rencontre autour du film documentaire
de Corinne Mélis et Christophe Cordier

“D’égal à égales ”


Projection suivie d’un débat avec Christophe Cordier
puis d’une collation bio-végétarienne 

Ce film, réalisé en 2010, s’intéresse à des pionnières.
Elles sont migrantes ou filles d’immigrants, et syndicalistes. Elles ont choisi de s’engager face à la dureté des conditions de travail et à la précarité des salariés dans les secteurs du nettoyage, du commerce, des services aux particuliers, d’industries à l’agonie, où l’on retrouve nombre de femmes issues de l’immigration.
En provenance d’Afrique du Nord et d’Afrique de l’Ouest, elles s’inscrivent dans une histoire migratoire post-coloniale qui imprègne leur cheminement individuel. Travailleuses et syndicalistes, elles bousculent les stéréotypes sur les « femmes immigrées ».
Activistes en milieu masculin, elles sortent des rôles féminins attendus.
[…] Elles incitent leurs interlocuteurs à modifier leur regard sur les femmes, sur les immigré-e-s, sur les ouvrièr–e–s et les précaires. […]
Par–delà les conflits du travail, elles nous racontent une démarche d’émancipation individuelle et collective dans une société où sexisme et racisme restent d’actualité, tandis que s’accentue la précarisation du salariat. Dans l’espoir d’être traitées, enfin, « d’égal à égales ».
(Source : http://egales.eu/

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cliquer ici pour télécharger le flyer
——————————————-
19h30 Accueil apéritif
20h Projection (50mn) – Débat
21h30 Collation bio-végétarienne
(entrée libre – libre participation aux frais pour la soirée)

Maison de la Citoyenneté
25 rue Jean-Jacques Rousseau 94200 Ivry-sur-Seine
Métro Mairie d’Ivry – RER C Ivry -s/ Seine – Bus 325, 125, 180, 323 – Vélib : Quais d’Ivry

Festival du film altermondialiste à Ivry : 5e édition

Ouverture du festival, jeudi 9 février 2012 à 19h30
à la Maison de la Citoyenneté
25 rue Jean-Jacques Rousseau à Ivry, avec

“LA BIO-UTOPIE”

Film documentaire
de Nathalie Maufras et David Sorin
http://bio-utopie.org/

19h30 – Accueil, apéritif
20h – Film – 20h45 – Échange
21h30 – Soupe bio-végétarienne

 .
Un partenariat CRIC / Attac

.

———————————–
Article de l’Écologithèque

Pourquoi l’agriculture bio ? Pourquoi des agriculteurs et des consommateurs biologiques ? Quelle relation les unit, ou devrait les unir ? Quelles différences existe-t-il, autres qu’évidentes — comme par exemple le respect de l’environnement et des animaux —, entre l’agriculture dite conventionnelle et la celle dite bio ? Quelle passerelle entre notre santé et la consommation d’aliments issus de l’agriculture biologique ? Le bio est-il réservé à une élite ou aux riches ? En quoi l’agriculture et l’alimentation bio modifient-elles notre rapport au monde et à l’humain ?

Autant de questions abordées dans le film documentaire La bio-utopie, de Nathalie Maufras et David Sorin, produit par La famille digitale. À travers la rencontre de paysans, entrecoupée par des interventions de Lylian Le Goff, médecin environnementaliste réputé, les auteurs nous permettent d’aborder la bio en la repositionnant dans sa dimension universelle : l’utopie originelle d’un « développement » durable et solidaire.

Lire la suite

La télé des gens : un témoignage précieux

Nous étions une quarantaine ce jeudi 24 mars au soir à la Maison de la Citoyenneté Jean-Jacques Rousseau rassemblés autour du film :
“Des inventeurs de la RTF ou de quelques cognacqjaypythèques”,
un documentaire applaudi et suivi d’un riche moment d’échange avec son réalisateur, Raoul Sangla, qui nous fit le plaisir de sa présence et nous proposa de partager avec lui l’intelligence de sa vision critique et de sa pratique de la télévision des origines : vivante, populaire, éducative, innovante et risquée…

Une très belle rencontre en somme !
suivie comme de coutume d’une soupe bio-végétarienne, anglaise à base de légumineuses pour cette fois, vous trouverez la recette sur cette page

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un partenariat entre les associations CRIC, Ne Pas Plier et Attac
pour l’ouverture du 4e Festival de film altermondialiste d’Ivry !

Conférence-débat : Quelles alternatives à l’industrialisation de l’agriculture

Soirée proposée par le Miramap – Mouvement Inter Régional des Amap en partenariat avec le CRIC

Samedi 19 février 2011 de 19h30 à 22h30
Conférence-débat avec Marc Dufumier
“Agriculture paysanne, développement et agro-écologie : quelles alternatives à l’industrialisation de l’agriculture ?”

Marc Dufumier est un ingénieur agronome et enseignant-chercheur français, dirigeant la chaire d’agriculture comparée à AgroParisTech. Il a été impliqué dans de nombreux projets de développement agricole, en France comme à l’étranger, notamment dans des pays du tiers-monde.

Vous pouvez apporter quelque chose à grignoter ou siroter autour de l’apéritif, mais surtout à partager
19h30 : Accueil en grignotant et discutant
20h-21h30 : Conférence-débat
21h30 : Palabres autour d’une soupe bio-végétarienne préparée par l’équipe du CRIC

LIEU : Maison de la Citoyenneté 25 rue Jean-Jacques Rousseau 94200 Ivry-sur-Seine
M° Ivry-sur-Seine – RER Ivry – Bus n° 325, 125, 180, 323 – Vélib : Quai d’Ivry
Entrée libre et gratuite – Libre participation aux frais pour la soupe